La Paralysie des Tâches: Le tueur de la recherche d’emploi

Il n’y a pas si longtemps, mon amie s’est rendue à une séance de consultation et est revenue avec l’idée qu’elle est peut-être atteinte de TDAH. Étant déjà une personne dans la trentaine, c’était une sorte d’éclair de révélation. N’ayant essentiellement eu qu’un seul travail stable durant 15 ans et ayant réussi à y faire face, elle n’avait donc pas beaucoup réfléchi à cette éventualité. C’est seulement lorsqu’elle a perdu son emploi, et qu’elle en cherchait un nouveau, que les difficultés ont commencé à se manifester.

 

La psychologue clinicienne Sharon Saline (2023) explique que beaucoup d’individus avec TDAH sont sujets à la Paralysie des Tâches, un état caractérisé par des sentiments d’oppressement, un désintéressement dans les tâches et des attentes négatives sur les résultats. Cette paralysie résulte souvent en un jugement de soi sévère, aggravé par les difficultés liées au TDAH dans l’initiation, l’organisation, la priorisation des tâches, le maintien de l’attention et l’anxiété liée aux performances. Le stress, l’inquiétude et la faible estime de soi rendent la concentration plus difficile, rendant ainsi encore plus compliqué pour ceux atteints de TDAH de commencer, continuer ou terminer leurs tâches. Ce cycle de procrastination et d’évitement accentue le problème, amenant à encore plus d’inactivité.

Comment cela affecte les gens avec des troubles de l’apprentissage ?

Selon une étude de 2013, il y a entre 31% et 45% de personnes avec un trouble de l’apprentissage spécifique qui sont également atteintes de TDAH (DuPaul et al.). Cependant, le cas de figure peut varier selon le domaine cognitif. Par exemple, le taux constaté est plus élevé chez les personnes qui ont des difficultés de lecture. Entre 25% et 48% (Sadek, 2018), contre les difficultés liées aux mathématiques qui ont un taux entre 11% et 30% (Capano et al., 2008).

Comment celà affecte la recherche d’emploi ?

Selon Gilette (2022), la paralysie des tâches ou l’étroitement liée Paralysie des choix, souvent mentionnée comme indécision ou procrastination décisionnelle, peut être ressentie comme un trop grand nombre de choix présents, et donc trop de décisions. Amenant ainsi à un stress qui se transforme en inaction. Cela veut dire qu’une personne qui veut un emploi, peut être submergée par comment et où envoyer son CV, et ainsi, tomber dans une routine d’incapacité à envoyer des candidatures.

Que peut-on y faire ?

Pour combattre efficacement la paralysie de la tâche, c’est important de : 

  • Réduire les tâches en de plus petites étapes réalisable
  • Programmer une minuterie peut aider à se concentrer sur une seule tâche à la fois
  • Organiser les tâches visuellement sur un tableau ou un planificateur en y incluant les pauses.
  • Établir une routine pour travailler sur les tâches quotidiennement, en se concentrant sur les commencer plutôt que de les terminer.
  • Mettre l’accent sur la fin plutôt que sur la perfection.

Intégrer des éléments ludiques dans les tâches banales.

 

Spécifiquement pour les chercheurs d’emploi

Une technique que j’aime utiliser pour rendre la recherche d’emploi plus simple est d’aller directement sur le site web de l’entreprise. Il y a un nombre incalculable de sites de recherche d’emploi, et s’ils font une liste des employeurs, ces derniers ont peut être une page “carrière” avec l’offre répertoriée et un moyen de postuler directement. D’un autre côté, les sites de recherche d’emploi peuvent rendre les choses significativement plus compliquées parce que : A. Ils ont un grand nombre de formulaires à remplir, alors que le candidat peut avoir déjà un CV complet; et B. Si le site web ne fonctionne pas correctement, il peut décourager le postulant de terminer les étapes.

De plus, beaucoup de chercheurs d’emplois restent bloqués sur l’idée du perfectionnisme. Ils voient une liste de critères et considèrent qu’ils doivent correspondre à 100%. Ils ont également tendance à croire que leur candidature doit être la meilleure chose jamais rédigée. Contrairement à cela “Voilà pourquoi vous n’avez besoin que de 40% des exigences d’une description d’emploi” (« Why You Only Need To Meet 40% Of Requirements In Job Descriptions ») par le Dr Ruth Gotian, publiée dans Forbes, met en évidence que les offres d’emploi sont souvent des “liste de souhaits” de qualifications plutôt que des exigences strictes. Postuler même si vous correspondez à moins de 50% des critères peut quand même résulter en un profil concordant, mettant ainsi à mal l’idée que l’on doit répondre parfaitement pour être pris en considération.

Obtenez de l’aide où vous pouvez

La cerise sur le gâteau est de demander de l’aide. Chaque pays a ses propres modalités pour la recherche d’emploi. Par exemple, un coach professionnel peut être un excellent moyen d’avoir du soutien pendant la période de candidature. Bien sûr, ce n’est pas toujours viable financièrement, c’est pourquoi il vaut mieux d’abord consulter les services publics de chômage et d’aides à l’emploi. Il est important de noter que ces ressources ne sont pas toujours réservées aux personnes sans emploi. En Estonie par exemple, le bureau de chômage dispense régulièrement des nouvelles formations, séminaires ou reconversions gratuitement, ces derniers sont ouverts à n’importe quelle personne de la région qui est intéressée par une nouvelle orientation de carrière.
De plus, beaucoup de gens sont aptes à trouver un travail via le réseautage, ce qui peut arriver à l’un de ces séminaires. En fait, selon Gotian (2021), il arrive parfois que seulement 70% des emplois disponibles ne soient même pas postés publiquement.

En explorant la complexité de la recherche d’emploi, et particulièrement pour ceux qui sont confrontés au TDAH et à la paralysie des tâches, le voyage semble semé d’embûches. Réduire les tâches en de plus petites étapes gérables, tirer parti du réseautage et ajuster ses attentes à propos des exigences d’offres d’emploi peuvent servir d’antidotes aux paralysies qui entravent les efforts de recherches d’emploi. En outre, comprendre que la perfection n’est pas un prérequis du succès peut significativement réduire le stress qui pourrait empêcher quelqu’un d’envoyer sa candidature.

 

Références

DuPaul, G. J., Gormley, M. J., and Laracy, S. D. (2013). Comorbidity of LD and ADHD: implications of DSM-5 for assessment and treatment. J. Learn. Disabil. 46, 43–51. doi: 10.1177/0022219412464351

Capano, L., Minden, D., Chen, S. X., Schachar, R. J., and Ickowicz, A. (2008). Mathematical learning disorder in school-age children with attention-deficit hyperactivity disorder. Can. J. Psychiatry 53, 392–399. doi: 10.1177/070674370805300609

Gotian, R. (2021). Why You Only Need To Meet 40% Of Requirements In Job Descriptions. Forbes. Available at: https://www.forbes.com/ [Accessed 3 April 2024].

Gillette, H. (2022). All About ADHD Paralysis. Psych Central. Medically reviewed by Marc S. Lener MD, May 4. Available at: https://psychcentral.com/adhd/adhd-paralysis [Accessed 3 April 2024].

Sadek, J. (2018). Clinician’s Guide to ADHD Comorbidities in Children and Adolescents: Case Studies. London